les Monts d'Andaines ( La Sauvagère / Saint Maurice du désert )

Circuit   S   < TÉLÉCHARGER LA FICHE >

Durée : 2h30 - 
Distance : 8,8 Km - 
Dénivelé : 144 m - 
Chemin de terre : 70% - 
Balisage : en cours - 
Difficulté : aucune - 

Les Monts d’Andaine est une commune née du rapprochement de La Sauvagère et Saint Maurice du Désert en 2015.

Mairie : 02 33 37 21 81 ou 02 33 37 13 24

description

  1. Départ devant l’église de Saint Maurice. Prendre le chemin qui longe la route vers La Sauvagère.
    Continuer sur le chemin du cimetière jusqu’au carrefour  et tourner à gauche.  Continuer toujours tout droit jusqu’au village de la Roculière, (environ 750 m), (Passer auparavant  le village de La Petite Roculière ainsi que la route menant aux « Cotis »)
    A noter le point de vue d’où l’on aperçoit le village de La Coulonche.


  2. A la Roculière, prendre le chemin à droite situé en face de la ferme de la Roculière, puis continuer sur le chemin  creux qui  devient sentier.
    Ce sentier croise un ruisseau dénommé « Ruisseau du Parc Galet.»
    A la sortie de ce chemin (village de Gestel), tourner à gauche et continuer  environ 1 km sur la route goudronnée jusqu’au croisement du  "Chêne à la Vierge" et là, tourner à droite. Continuer sur cette route goudronnée sur environ  750 m.
    Au stop, si vous traversez (prudence) vous quittez le circuit pour voir l'étang de la Forge et la maison du maître de forge (propriété privée).
    Si non, au stop, prendre à droite sur la route  en direction de La Sauvagère sur une dizaine de mètres. PRUDENCE


  3. Emprunter alors le chemin creux à droite  sur environ  1 km 700. Le chemin  creux devient plus large et empierré. (Lorsqu’il amorce un virage à gauche, un chemin creux à droite constitue le départ d’une variante).

  4. Dès que l’on arrive sur le chemin goudronné, tourner à droite  sur un chemin creux. (Présence d’une balise du PRNM).
    Aux  premières maisons du lotissement, continuer tout droit.
    A la fin du chemin, obliquer à gauche sur le chemin goudronné.
    Continuer sur ce chemin goudronné. Laisser le parking sur votre gauche et continuer tout droit.


  5. Une dizaine de  mètres avant le stop, prendre à droite.
    Possibilité de s’écarter de l’itinéraire pour découvrir le village de la Sauvagère.
    Laisser sur votre  droite le lotissement « Le Petit Mont »   et poursuivre à droite sur le chemin du Vieux Moulin.
    Continuer sur le chemin goudronné qui devient empierré. Poursuivre tout droit lorsqu’on arrive  à une route goudronnée.


  6. Au stop, tourner à droite et prendre immédiatement le chemin  à gauche. Au bout de ce chemin, continuer tout droit en longeant le terrain de football de St Maurice.
    Continuer sur le chemin du cimetière et retourner au parking.

Saint Maurice du désert

L’église et l’if.

A l’intérieur de l’église, les arcs  sont datés de 1647.

Près de l’église caché par les arbres se trouve un château du XVIIè (propriété privée).

La Sauvagère

L’ église  est néo-gothique, son clocher avec toiture en bâtière date du  XVI° siècle.

Ses chapelles ouvrent sur la nef par des arcs qui partent du sol, ouverts sans doute dans une ancienne construction.
 


 

Les animations à la sauvagère

On connaît bien cette commune pour sa décoration florale  et ses illuminations.

 

Sur le parcours

Sur le parcours, on aperçoit l’étang de la forge.

Il est intéressant de traverser la route pour s’y rendre.

L’étang de la Forge, sur la Vée, a vu sa superficie se réduire de près de moitié depuis l’époque où il alimentait en énergie hydraulique la forge de la Sauvagère.

A gauche de l’étang, on peut voir une belle maison  qui était l’habitation du Maître de forge.

Au XV ème et XVI ème siècle

Notre région était riche en grosses forges qui utilisaient  le minerai de fer extrait principalement en forêt à faible profondeur.

Il était acheminé pour être traité là où l’on trouvait l’énergie motrice (chute d’eau utilisant les retenues d’eau) mais aussi grâce à la proximité de la forêt fournissant le charbon de bois.

On y trouvait trois unités de production : le haut-fourneau d’où l’on obtenait les gueuses » (barres de fonte), la forge proprement dite comprenant un gros marteau  où la fonte était transformée en fer et enfin la fenderie où les barres de fer étaient découpées.

Le fer était ensuite expédié dans la région de CHANU pour être transformé principalement en clous mais aussi pour servir en serrurerie et quincaillerie.

La forge de La Sauvagère s’est arrêtée en 1791.

Seuls subsistent la maison du Maître de forge, des débris de scories et l’étang source d’énergie.

Hors circuit

Ne quittez pas cette commune sans aller voir l’Allée couverte de la Bertinière (hors circuit) mais classée monument historique (cf carte)

Profil altimetrique

VOS COMMENTAIRES SUR CETTE RANDONNÉE < ici >

Aidez-nous à améliorer nos circuits de randonnées, n'hésitez pas à nous remonter vos remarques et commentaires < ici >.